de Chazelles

forum privé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour Invité, ta dernière visite date du , tu as écrit 0 messages sur le forum de Chazelles

Partagez | 
 

 Origines de la famille de Chazelles "branche Languedoc" 2/4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian B

avatar

Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Origines de la famille de Chazelles "branche Languedoc" 2/4    Dim 21 Nov - 3:21

Première version : La Version VITON



Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 495 et 496

Première édition : vers 1812 - Réédition 1872

Par M. de Saint-Allais et M. de la Chabeaussière.
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861


Repris par le site « carnet web de généalogie »
Rubrique : la maison de Chazelles (sans daigner mentionner ni les dates ni les auteurs, ni même les pages exactes, que j’ai rajoutés)

CHAZELLES (DE), maison noble, originaire d'Auvergne, qui a constamment servi ses rois avec honneur depuis le onzième siècle. Le nobiliaire de cette province fait foi que depuis l'an 1286 jusqu'à ce jour, on compte une succession non interrompue de services rendus à l'État par cette famille.

En 1266, Géraud DE CHAZELLES,
En 1286, Pons DE CHAZELLES,
En 1333, Pierre DE CHAZELLES,
En 1343, les seigneurs DE CHAZELLES,
En 1402, Guillaume DE CHAZELLES,

En 1543, Louis et Antoine DE CHAZELLES furent appelés aux bans et arrière-bans ; Antoine de Chazelles dans la compagnie de M. Berthier, sur les frontières du Bourbonnais,

En 1666 vivaient Tristan DE CHAZELLES, et les seigneurs du Bougnol et du Poujols.

Jean DE CHAZELLES, seigneur du Poujols, épousa Alix de Boisson, fille du seigneur de Caveirac, en Languedoc, où il s'établit et fut la souche de la branche qui y existe aujourd'hui. Il eut de son mariage :

Jean DE CHAZELLES, qui fut colonel d'un régiment de dragons de son nom, maréchal général des logis de l'armée d'Espagne pendant les guerres de la succession, fut honoré de marques distinctives de Louis-le-Grand, et de l'amitié du duc de Vendôme. Il fut titré comte, et périt devant Gironne.

Guillaume DE CHAZELLES, son frère, fut appelé à l'intendance du Canada, et périt en revenant en France, sur le vaisseau du roi le Chameau.

Pons DE CHAZELLES, troisième fils de Jean, épousa Catherine de Rozel, dont il n'eut qu'un fils, qui fut cornette dans le régiment de Chazelles, et recueillit la succession de ses deux oncles. Il eut, de son mariage avec Amélie du Houre :


Augustin de Chazelles, seigneur de Luc et de Laboissière, comte de Chusclan, qui fut président du conseil supérieur à Nîmes ;

Jacques, mort en bas âge ;

Jacques-Scipion, dont l'article viendra :

Marie de Chazelles, qui épousa N***, comte de Rochemore, chef d'escadre, lieutenant-général des armées du roi, et cordon rouge ;

Julie de Chazelles, mariée à Amédée de Julien de Mons, marquis de Saint-Just, officier aux Gardes-Françaises.

Jacques-Scipion DE CHAZELLES, comte, baron de Chazelles, lieutenant de roi à Béfort, maréchal des camps et armées du roi, épousa Thérèse de Monlauzun, fille de Charles de Monlauzun, capitaine de cavalerie au régiment de Montcalm, lieutenant des maréchaux de France, seigneur haut-justicier et baron de Lussac, Vabres, Lescure, Flauzins et autres lieux. Il eut de ce mariage :

1 - Augustin-Jean-Baptiste-Louis-Marie, dont l'article viendra ;

2 - Jeanne-Charlotte de Chazelles, mariée à Jérôme, vicomte de Laslie-S.-Jal.

Augustin-Jean-Baptiste-Louis-Marie, comte de CHAZELLES, baron de Lussac, Vabres, Lescure, Flauzins, Luc, et autres lieux, a épousé Antoinette de Lézan, de laquelle il a :

Eugène Amédée Scipion de Chazelles, né le 12 mai 1801.




Cette version de Nicolas Viton de Saint allais est intéressante car elle fait clairement apparaître l’origine de la branche Languedoc …mais elle est à regerder avec prudence.
Car outre les imprécisions importantes elle est truffée d’erreurs qui sont régulièrement recopiées par les internautes.

I- les imprécisions.

Les dates ça commençait bien, puis 2 à 3 siècles avec pratiquement aucune indication, ça fait beaucoup ! Ensuite, comment peut-on prétendre présenter une généalogie crédible en n’indiquant aucune date entre 1666 et 1801 ?!

Les personnes Le fils de Pons est cité, mais pourquoi ne donne-t-on pas son prénom ? De plus ce nobiliaire a été réimprimé en 1872, c’est en général la date indiquée … oubliant que la première impression, jamais mentionnée, date des environs de 1812, pas grand-chose donc de la descendance d’Augustin

Les lieux. Pratiquement aucun lieu indiqué (Nîmes une fois, et le Canada). Quand on fait des recherches généalogiques on trouve des endroits précis, que généralement on indique.

II- Les erreurs.

En voici quelques unes, mais comment savoir s’il n’y en a pas d’autres ?

- Baron « de Lussac », ça, ça fait des dégâts ! on le retrouve un peu partout. Il n’était pas baron de Lussac mais baron de LUNAC.

- Thérèse « de Monlauzun ».
Il s’agit de Thérèse de MONTLAUZEUR, famille noble ancienne, parfois écrite Montlauseur sur d'ancien documents.

- « Laslie-S.-Jal » = non, LASTIC-SAINT-JAL

- « Guillaume de CHAZELLES, son frère, fut appelé à l'intendance du Canada, et périt en revenant en France, sur le vaisseau du roi le Chameau »

NON ! Guillaume de Chazelles (ou de Chazel, nous en reparlerons) n’est pas mort en revenant en France, il a été nommé intendant du Canada mais n’a jamais exercé cette fonction ! Car il est mort dans un naufrage EN ARRIVANT au Canada.

- Enfin un doute, car puisqu’il n’y a pas de date on va en mettre, j’ai bien trouvé le mariage d’un Chazelles (Raymond et non Jean, mais admettons ! dans la famille on semblait avoir une forte propension à ne pas porter son premier prénom) avec ALIX DE BOISSON, mentionné ci-dessus, c’était le 12 février 1691, à Nîmes

Ils auraient eu un fils Jean, un deuxième Guillaume et un troisième Pons

Pons aurait eu un fils, non nommé. La phrase n’est pas claire, mais oui, c’est bien LE FILS de Pons, puisqu’il récupère les titres de ses deux oncles.

Ce fils aurait eu : Augustin, puis Jacques, et enfin (en troisième) Jacques Scipion. Et pour ce dernier on peut trouver (ailleurs) une date de naissance : 1835.

Ce n’est pas impossible, mais assez surprenant, car il faudrait pour ça que les 3 enfants d’Alix puis d’Amélie du Houre soient nés très vite, et que Pons et son fils sans prénom se soient mariés, tous les deux, en moyenne, à 18 ou 19 ans. Pas impossible, certes, mais pas vraiment l’usage.

Admettons, on peut à la rigueur sur ce point accorder le bénéfice du doute, d’autant qu’un internaute (sérieux, un lointain cousin !), indique une date de naissance de Jacques Scipion en 1745 et non en 1735, contrairement à tout ce que j’ai trouvé ailleurs. Peut-être a-t-il des infos cachées.

III – Crédibilité ?

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’avec autant d’imprécisions et d’erreurs, c’est loin d’être vraiment fiable. C’est une généalogie bâclée.

Pourtant il n’est pas question de dire que tout est faux, peut-être est-ce la bonne piste, ça peut être en tout cas une bonne base de recherches, un bon fil conducteur … à démontrer ou démolir.

IV - Essai de construction d’un arbre à partir de ces indications

On doit pouvoir retrouver le passage entre Guillaume de Chazelles et Jean ( ou Raymond), mais je ne me lancerai dans ces recherches que si cette version, corrigée des erreurs, est retenue.
Si vous avez envie de vous consacrer à cette besogne, n'hésitez pas !
Quelques générations pour lesquelles il faut retrouver des dates.

Puis le fils sans prénom qui « aurait recueilli la succession de ses deux oncles ». Ce serait donc Jean qui serait premier comte de Chazelles et son cadet Guillaume premier comte de Chusclan. Hum. Ceci a été inversé à la génération suivante : Augustin, le premier, comte de Chusclan, et Jacques Scipion, comte de Chazelles. Bizarre mais pourquoi pas ? D’autant que l’existence des deux frères, Augustin et Jacques Scipion, dans cet ordre, et ce partage des titres, semblent incontestables, avec une réserve quand même, que nous verrons …

Bref, malgré les erreurs, les imprécisions et quelques questions un peu troublantes, cette version, si elle n’est pas vraiment convaincante, n’est pas impossible … il faudrait néanmoins faire quelques vérifications, et dater beaucoup plus ! Ce ne doit pas être si difficile puisque visiblement la famille restait autour de Nîmes.

Voyons les autres versions …

A SUIVRE …
Revenir en haut Aller en bas
 
Origines de la famille de Chazelles "branche Languedoc" 2/4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Prise du Languedoc
» Une famille de 78 habitants !
» [E10] J7 Languedoc-Roussillon - Auvergne
» A la recherche de ses origines(libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
de Chazelles :: Salon de discussion-
Sauter vers: